lundi, février 08, 2010

The Final Countdown?

Pendant que Total intensifie ses activités pétrolières en Alberta, qui se transforme lentement mais sûrement en paysage digne du Mordor de Tolkien...

La Chine ne compte plus qu'une cinquantaine de tigres sauvages

Une association s'alarme contre la disparition de l'espèce. En cause, la chasse et la dégradation de l'environnement.

Un tigre de Sibérie dans un parc chinois, en 2008 (REUTERS/Sheng Li)
      
Éviter que l'année du tigre en Chine ne soit celle de sa disparition. C'est l'objectif de la Société pour la préservation de la vie sauvage, un groupe environnemental basé aux États-Unis, et dont la directrice du programme chinois a mis en garde lundi contre l'extinction du tigre dans le pays.

Alors que le nouvel an chinois approche, Xie Yan a souligné lors d'une conférence de presse que les tigres étaient encore très présents il y a vingt ans. Mais selon des statistiques de l'an 2000, il resterait seulement une quinzaine de tigres du Bengale au Tibet, 10 tigres d'Indochine dans le sud-ouest du pays et une vingtaine de tigres de Sibérie dans le Nord-est.

Le tigre du Sud de la Chine pourrait déjà avoir disparu. Selon le Fonds mondial pour la nature (WWF), aucun n'a été aperçu depuis la fin des années 70 alors qu'ils étaient encore quelque 4.000 dans les années 50.

Leur rapide disparition est à attribuer à la chasse mais aussi à la dégradation de leur environnement naturel. Si la Chine a banni le commerce d'os de tigres et autres produits similaires en 1993, elle n'a pas su éradiquer le braconnage, selon les experts.

Mais «l'an dernier pour la première fois j'ai repris confiance face au soutien» des autorités, a affirmé Xie Yan. «La gestion des réserves naturelles s'améliore et on voit de la compréhension dans les communautés locales. J'espère donc que l'année du Tigre va marquer un tournant pour sa préservation en Chine», a-t-elle lancé.

L'espoir se focalise sur le Nord-est, limitrophe de la Sibérie où des centaines de tigres vivent. La situation du tigre sauvage n'est pas spécifique à la Chine. Le mois dernier, le WWF a averti que leur nombre en Asie du sud-est avait chuté de 70% en douze ans.

Selon un rapport publié avant une réunion en Thaïlande des treize pays asiatiques abritant encore des félins, leur nombre dans la région du Grand Mékong (Cambodge, Vietnam, Laos, Birmanie, Thaïlande) est tombé à environ 350, contre 1.200 en 1998.

Il n'existerait plus que 3.000 tigres dans le monde, contre 20.000 dans les années 80 et 100.000 il y a un siècle.

Source : AFP (via Libération)

Aucun commentaire: