lundi, avril 28, 2008

Rebondissement à Guantanamo

Dépêche de Reuters ici.

En gros, l'ancien procureur en chef pour les cas des prisonniers de Guantanamo, le col. Moe Davis, devrait comparaître comme TÉMOIN EN DÉFENSE dans le procès de Salim Hamdam, un Yéménite réputé avoir été le chauffeur personnel d'Osama bin Laden.

Deux choses m'ont frappé dans cette dépêche, outre le fait que les geôliers du prévenu l'ont empêché de se faire une toilette avant la séance :

1) If Allred (NDLR : le juge en chef pour Guantanamo) allows Davis to testify at Monday's hearing, Davis would be in the position of working to dismiss charges he himself had filed against Hamdan, who Davis still believes to be guilty of conspiring with al Qaeda to harm Americans.

"Col. Davis and I won't agree on Mr. Hamdan's guilt but we can agree that the system is not going to be full, open and fair," Navy Lt. Cmdr. Brian Mizer, a military lawyer assigned to defend Hamdan, told journalists attending pretrial hearings at the Guantanamo Bay naval base in Cuba"

Donc, Peut-on en déduire que Davis, malgré qu'il ait lui-même engrangé les accusations, doute maintenant de la validité du système de "justice" en vigueur pour les prisonniers de Gitmo en attente de procès?

2) "Three other prosecutors quit the Guantanamo court in 2004 and said they thought the process was rigged to convict. The 2006 law that provides the framework for the current trial system says prosecutors and defense attorneys are to do their jobs independently.

Defense lawyers said Brig. Gen. Thomas Hartmann, the legal adviser who was supposed to provide impartial advice to the trials' overseer, had effectively joined the prosecution team.

Davis has alleged Hartmann pushed prosecutors to file cases before they were ready and wanted "sexy" cases that "had blood on them," such as one where an Afghan prisoner was accused of throwing a grenade that injured two U.S. soldiers."

Cette dernière citation renforce mes suppositions de la première. Davis perd réellement foi envers le système "judiciaire" en place pour ces prisonniers en attente de jugement, sans égard envers tous ces principes que nous - les puissances occidentales - sommes censés défendre face à la montée de l'extrémisme islamique. Et que les État-Unis, de par leur Consitution, devraient défendre...On devrait brancher un alternateur sur les Pères Fondateurs, on règlerait les problèmes énergétiques mondiaux pour au moins un siècle!

Décidément, Gitmo, même après 6 ans au cours desquels l'administration Bush l'a défendu, reste une monumentale gifle à la démocratie, que seul l'à-plat-ventrisme démocrate aura maintenu, après tout!


En direct des cendres du phénix

De retour!

L'Afghanistan est fini, les vacances aussi. Pour les entrées de blogue en direct de Kandahar, cliquez ici et ici

J'annonce donc le retour officiel de l'Objecteur consciencieux, blogueur-procrastinateur au degré de sérieux aussi variable que le niveau de performance du Canadien!

Maintenant que je chercherai à percer dans le merveilleux monde du journalisme, beaucoup plus d'effort sera mis dans l'entretien de cet espace virtuel où réflexion sérieuse et pure niaiserie se côtoient, de chaque côté cette clôture qui doit séparer journalisme et spectacle.

Vidéos, images, liens et flux RSS se fusionneront à cette page au fur et à mesure que j'assimilerai les subtilités de la mise en page en ligne.

De plus, je dois chercher à restaurer mon lectorat, qui était avant mon départ comparable à l'audimat de CDKC, la radio-communautaire de l'impayable (mais très payé) Pérusse.

Bon, je la ferme pour le moment, le temps de rassembler du matos "cohérent"...